Sélectionner une page

Légumerie / Atelier de valorisation du poisson

 

 

 

Contexte

Depuis plusieurs années, les opérateurs de la restauration collective veulent travailler avec des produits de qualité issus de l’agriculture locale.

La loi du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, couramment appelée « loi EGalim » impose en 2022 un approvisionnement avec 50% de produits sous signes de qualité et durable, dont 20% de produits issus de l’agriculture biologique.

Il n’est pas toujours possible de faire rentrer des légumes bruts dans les cuisines et la restauration collective et recherche de gros volumes, des produits dits de 4ème gamme, c’est-à-dire prêts à l’emploi (lavés, épluchés et éboutés), ou encore mis sous-vide, appertisés (stérilisés en bocaux) voire surgelés. D’où la nécessité de préparer des légumes prêts à l’emploi et de massifier la production par la création d’une plateforme logistique de stockage, traitement et distribution de légumes.

La CAB a souhaité encourager l’approvisionnement en légumes biologiques locaux et en poissons vers les restaurations collectives du territoire : collèges, lycées, écoles, EHPAD, hôpitaux et divers autres établissements, par la mise en place d’un outil mutualisé adapté.

 

Le projet s’inscrit dans une démarche globale visant à :

  • Développer les productions de légumes biologiques notamment sur le bassin d’alimentation des captages d’eau potable de l’agglomération, dans un objectif d’amélioration de la qualité de l’eau,
  • Favoriser les circuits de proximité et la qualité des produits,

Le projet

La légumerie de l’Escat est le maillon essentiel d’un projet global de la CAB visant à développer l’agriculture biologique et de proximité, afin de protéger la ressource en eau et de renforcer l’économie locale. Très concrètement, ce projet émane d’une volonté partagée de répondre localement à un besoin en matière de restauration individuelle et/ou collective d’un bassin de vie ou de consommation. Le volet formation, pour les jeunes agriculteurs, l’installation d’espaces tests et la mise en réseau des partenaires pour favoriser les productions locales et agir efficacement au service de la restauration collective font partie des éléments prépondérants du programme d’excellence alimentaire.

Par ailleurs, afin de valoriser les fruits et légumes dont l’aspect et le calibre sont inadaptés à la vente directe, la plateforme permettra de massifier, de laver les légumes terreux et de répondre à une demande croissante de légumes bruts.

Les moyens :

Le projet se décompose en 3 équipements :

  • Une plateforme logistique, une légumerie et un atelier de transformation de poisson.
  • Le site d’implantation de l’équipement qui appartient à la CAB, d’une superficie d’environ 18 ha est situé à l’ouest du centre-ville de Bergerac, était autrefois utilisé pour le stockage de vêtements et d’équipements de l’armée française, sur la parcelle n° 256 du cadastre qui correspond à L’ESCAT de BERGERAC. Le bâtiment concerné (n°39) fait partie d’un ensemble de 4 halls jumelés et identiques sur le plan constructif, développe environ 4 800 m² de surface utile.
  • La surface utilisée par la présente demande sera de 1876 m².

Le projet se décompose en deux phases :

1 / La transformation des quais existants en plateforme réfrigérée

2 / La construction d’une légumerie et d’un atelier de valorisation du poisson

 

Les fonctions principales de cet équipement seront :

  • La fourniture de fruits et légumes 1ère, 3ème et 4ème gamme pour la restauration collective avec possibilité de réaliser les produits 2ème et 5ème gamme en activités secondaires,
  • Le stockage de légumes terreux et propres dans des quais dédiés,
  • Une zone de déterrage et conditionnement des légumes bruts,
  • Le lavage des légumes terreux soit pour alimenter la légumerie soit pour être réexpédiés propres et ensachés (ou en filets),
  • La fourniture de poisson, soit congelé soit stérilisé pour la restauration collective ou autres établissements,
  • La mutualisation de certains équipements (stockage, surgélation, stérilisation, gestion des déchets, avec d’autres acteurs de la filière),
  • Être la plateforme relais au niveau logistique d’un transporteur par l’intermédiaire de Manger bio Périgord,
  • Pouvoir assurer des prestations de transformation de produits agricoles pour le compte de producteurs et/ou artisans locaux.

Infos pratiques

Communauté d’Agglomération Bergeracoise
Tour Est – CS 40012
24112 Bergerac Cedex

Tél. : 05 53 23 43 95