Sélectionner une page

Projet Alimentaire Territorial du Grand Bergeracois (PAT)

 

 

 

Après la phase de réflexion, les actions se concrétisent

Genèse du projet

Le 8 novembre 2015, le Pays du Grand Bergeracois lance une démarche de Projet alimentaire territorial (PAT) à la suite de l’adoption de la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014.

Le PAT : qu’est-ce ? 

Un PAT vise à « rapprocher les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les collectivités territoriales et les consommateurs et à développer l’agriculture sur les territoires et la qualité de l’alimentation » comme le mentionne l’article L. 1-III du code rural et de la pêche maritime. Un PAT est une déclinaison du Programme National pour l’Alimentation (PNA), comme le prévoit le même article :  » les actions répondant aux objectifs du PNA pour l’alimentation et aux objectifs des plans régionaux de l’agriculture durable, […], peuvent prendre la forme de projets alimentaires territoriaux « .

Territoire Labélisé

Depuis le 1er mars 2017 le Pays du Grand Bergeracois est lauréat de l’appel à projet 2017-2018 du PNA et jouit à ce titre du label de PAT. Ce label vient récompenser la qualité de la démarche engagée durant l’année 2016, dont l’adoption d’une charte d’ambitions en décembre.

 

 

Le « Pays » devient Délégation Générale

Toutefois, la structure « Pays » a connu une évolution le 26 juin 2018, avec la signature d’une convention d’organisation mutualisée entre les quatre intercommunalités (¹) qui crée la Délégation Générale du Grand Bergeracois et transfère à celle-ci la gestion du PAT.

Un diagnostic finalisé

Le diagnostic de territoire, après un diagnostic intermédiaire réalisé en juin 2017, est finalisé le 25 janvier 2019. L’article L. 111-2-2 du code rural et de la pêche maritime dispose en effet que les projets alimentaires territoriaux « s’appuient sur un diagnostic partagé de l’agriculture et de l’alimentation sur le territoire et la définition d’actions opérationnelles visant la réalisation du projet. » Ce diagnostic s’appuie sur la base documentaire collectée depuis le lancement du projet dans le  »Pays » ainsi que sur les entretiens menés en 2018 avec les acteurs locaux de l’alimentation et de l’agriculture, par cinq élèves administrateurs territoriaux.
Ce diagnostic de territoire présente, en premier lieu, les atouts et limites en matière agricole et de politique alimentaire du Grand Bergeracois et l’opportunité que constitue le PAT. Dans un second temps, sont présentées les actions déjà mises en œuvre localement.

Sensibiliser la population 

Le 25 janvier 2019, des ateliers participatifs ont eu lieu au Pavillon de Monbazillac avec une cinquantaine de citoyens du Grand Bergeracois. Le partage du diagnostic avec la population et les acteurs impliqués a été l’occasion de les consulter sur des pistes d’actions et de faire émerger les problématiques perçues par les habitants.

Les chiffres clés de l’étude sur la consommation locale

Une enquête auprès de la population sur la consommation de produits locaux a eu lieu du 25 janvier au 15 mars inclus.
L’objectif est de mieux connaître les pratiques et les flux de consommation. Plusieurs études démontrent que la tendance de consommation est favorable aux circuits courts mais il peut y avoir des écarts entre le vouloir et le pouvoir. L’objet du questionnaire est aussi d’identifier ces obstacles.
670 personnes ont répondu à cette sollicitation et démontre l’intérêt de ce sujet pour les habitant du Grand Bergeracois.
Les réponses sont en cours d’analyse. La restitution se réalisera prochainement avec tirage au sort des 5 personnes pour gagner les paniers gourmands.

En quelques chiffres 

  • 95 % des répondants consomment au moins une fois par semaine des produits locaux
  • 24% motivés par ‘’la  qualité  et  le goût’’ et 22% pour ‘’soutenir l’économie locale’’
  • 48 % des personnes projettent d’augmenter sa consommation de produit local dans l’année
  • 84% des répondants associent un produit local à un rayon maximum de 50 km
  • 99% pensent que la cantine scolaire doit favoriser la production locale.

Informer les décideurs 

Les présidents des 4 intercommunalités du Grand Bergeracois ont organisé le Vendredi 15 mars 2019 à l’espace Culturel d’Eymet la restitution auprès des élus de tout le territoire ce diagnostic ainsi que des  » boites à outils «  pour agir concrètement.

Plus de 90 personnes ont répondu présents pour cet évènement marquant. Il prouve la dynamique locale assumée par les élus et les  » mangeurs  » du Grand Bergeracois.

Agir pour les producteurs et consommateurs 

Un marché gourmand

Afin de mieux connaître les producteurs locaux, le Grand Bergeracois a organisé un marché gourmand le 20 septembre dernier à l’Ecopôle de Vélines.
Près de 150 personnes ont répondu présentes. Le Grand Bergeracois a favorisé les circuits courts et les producteurs locaux. 8 d’entre eux ont régalé nos papilles avec leurs bons produits.

Retrouvez les producteurs sur les marchés ou directement chez eux !

Ferme du BOURDIL
M&Mme POURTALES
Bergerac

Dame Blanche
M&Mme QUETTIER
Montcaret

Gaec de la Gilette
Mme COMBEAU
Eymet

La Grange aux Abeilles
M&Mme BESSE
Minzac

La chèvrerie du Charmat
Mme BARES
Ribagnac

Ferme de la Coutaude
Mme DOS SANTOS SILVA
M CANIVET
Sadillac

Château Bellevue
M GACHET
Lamonthe Montravel

La plume et l’épi
M PROUILLAC
Grignols

 

Des ateliers « Jardinage au naturel »

Il existe plusieurs solutions pour « Manger Local ». L’une d’entre elle consiste à produire soi-même. Ainsi plusieurs animateurs ont fourni des astuces, dans une ambiance ludique, pour « jardiner au naturel ».
Retrouvez les animations présentes.

  • Les enfants du Pays de Beleyme : Les Pesticides, c’est pas automatique
  • Au ras du sol : Le compostage à domicile
  • AgrobioPérigord : Je jardine au naturel et je produis mes graines
  • USTOM/SMD3 : Les bons gestes pour recycler : venez-vous essayer au tri
  • ADEME/CREPAQ : Le gaspillage alimentaire : attention à nos ressources

 

Des formations en restauration collective

Le changement des pratiques alimentaires est réalisable sur notre territoire. Des labels essaiment tels que « Ecocert », « Territoire Bio engagé », « Etablissement Bio Engagé ». Le Grand Bergeracois accompagne ces changements.
2 formations de cuisiniers se sont déroulées en 2019. Elles ont pour objectif d’« Introduction des produits Bio & locaux en restauration collective ». 21 stagiaires ont déjà participé. Tous les publics sont concernés pour la santé de nos enfants et de nos ainés : restaurant scolaire, collèges, lycée, EHPAD…
La 1er formation a eu lieu le 26 juin à Sigoulès-et-Flaugeac et la 2ième formation, le 13 novembre à Le Fleix, en partenariat avec AgroBio Périgord et le Collectif Les Pieds dans le Plat.
En 2020, malgré les conditions sanitaires, la priorité est toujours exprimée par les élus afin de déployer massivement ces formations sur notre territoire. Le programme ci-dessous met l’accent sur la lutte contre le gaspillage alimentaire et l’introduction de produits Bio & Locaux en restauration collective.

Soutiens aux producteurs de cultures légumières

Des productions légumières intéressent les opérateurs économiques. Il s’agit, par exemple des légumes suivants : poireau, pomme de terre carotte, courge et courgette. Pour cela, il s’agit de produire ces légumes en quantité et en qualité nécessaire pour intéresser ces opérateurs.
Il est nécessaire d’avoir des références technico-économiques pour connaître les contraintes et les résultats économiques que présentent des exploitations maraîchères.
La Chambre d’Agriculture de la Dordogne a réalisé des référentiels pour ces productions.
Vous pouvez y accéder en cliquant sur les liens suivant :

LES DERNIERES ACTUS

Mangeons mieux : Programme de formation Automne 2020

Mangeons mieux : Programme de formation Automne 2020

     Informations : 21 oct 20 : Journée Régionale Animation & Pédagogie : leviers d’une réduction réussie du gaspillage alimentaire en établissements scolaires 10h-12h : 3 témoignages d’actions réussies - Ecole des sciences de Bergerac - Cantine de...

Action soutenue par :

 

 

 1 : La Communauté d’Agglomération Bergeracoise, la Communauté de communes Portes Sud Périgord, la Communauté de communes Bastides Dordogne-Périgord, et la Communauté de communes Montaigne Montravel et Gurson. Constituées en Pays jusqu’au 1er juillet 2018, dorénavant organisées en service mutualisé dénommé  » Délégation Générale du Grand Bergeracois « .

Infos pratiques

Anne-Claude Tusseau
Déléguée Générale du Grand Bergeracois
Communauté d’Agglomération Bergeracoise
Tour Est – CS 40012 / 24112 Bergerac Cedex
Tél. : 05 53 27 30 01 – Portable : 06 46 65 35 43